Comment gérer les turbulences

L'image que la plupart des gens ont de la méditation est quelque-chose de très paisible. Lorsque nous voyons quelqu'un qui médite, cela a l’air tellement agréable ! Donc, c’est souvent un choc quand nous commençons à méditer et ce que nous rencontrons d'abord est beaucoup de turbulences.

Il est facile de se décourager lorsque vous commencez à méditer et vous ne vous sentez pas calme du tout. Lorsque nous commençons à méditer, nous découvrons combien d'agitation existe dans notre esprit. Mais il est tellement précieux de se connaître ainsi de façon directe.

Ensuite, nous devons amener notre esprit vers une sorte de stabilité de base. Sinon, c'est comme essayer de voir ce qui se passe sous une eau boueuse et turbulente. Il n'y a pas de transparence. C'est pourquoi nous essayons de maintenir notre attention sur un objet simple, par exemple la respiration.

Si, à ce stade, votre attention s’égare de l'objet et vous devez le ramener, ne vous inquiétez pas et surtout, n'ayez pas une impression d’échec. Je remarque que certaines personnes pensent qu'elles devraient être calmes et il y a quelque chose qui manque chez eux parce qu'il y a tant de mouvement dans leur esprit.

Devenir conscient des mouvements de votre esprit est déjà excellent, et oui, il faut beaucoup d'efforts répétés au début pour apprivoiser nos pensées sauvages. L’entraînement de l'esprit est un processus de long terme. Lorsque nous nous engageons dans ce processus, nous travaillons sur nous-mêmes à un niveau profond, et nous avons besoin d'un peu de patience pour que ce voyage de découverte se déroule.

Souvent, les premiers bienfaits de la méditation apparaissent à des moments où nous ne méditons pas.   Des instants fugaces de calme méditatif peuvent surgir sans raison apparente pendant la journée. Nous trouverons peut-être que nous arrivons tout doucement à mieux gérer nos émotions, ou que nous avons une sensibilité plus fine dans nos relations avec les autres. Peu à peu, un certain sentiment de stabilité peut se développer, qui ne disparaît pas totalement, même dans les moments où nous sommes surexcités par nos joies ou chamboulés par des difficultés.

La meilleure approche est de faire de la pratique une partie de votre vie de tous les jours et de laisser la progression de votre méditation se faire à son propre rythme.

Lorsque nous plantons quelque chose dans le jardin, nous le mettons dans un bon sol, nous nous assurons qu'il y a de la lumière et de l'eau. Certaines plantes poussent rapidement et d'autres poussent lentement, mais pousser rapidement n’est pas nécessairement mieux. Chaque plante doit se développer à sa manière pour réaliser son potentiel de production de feuilles, de fleurs et de fruits.

Grâce à notre méditation et à nos efforts pour développer la pleine conscience et la bonté dans notre vie, nous pouvons nourrir notre potentiel merveilleux. Chacun de nous est différent, mais nous avons tous une énorme capacité de clarté et de compassion qui commence à se révéler.